Passer au contenu principal
Archives citoyennes du Plateau-Mont-Royal

Le Carmel de Montréal

Le Carmel de Montréal  -  Présentation

Porte d'entrée du Carmel de Montréal.

Porte d'entrée du Carmel de Montréal.
Photo © Jean Terroux, 2021.

Les documents d’archives témoignent de la lutte pour la sauvegarde du Carmel de Montréal, un ensemble conventuel catholique érigé en 1895 et 1896 et situé dans l'arrondissement Le Plateau-Mont-Royal de la Ville de Montréal.

Le Carmel est aujourd'hui classé immeuble patrimonial et bénéficie d'une aire de protection sous l'autorité du ministre de la Culture et des Communications du Québec.

En 2003, les Moniales carmélites de Montréal veulent vendre l'ensemble conventuel, incluant le jardin. Un promoteur privé projetant la création de condominiums, le Groupe Prével, dépose une offre d’achat en 2004. Cette offre sera acceptée par les Carmélites.

Une lutte s'ensuivit alors, impliquant des groupes communautaires de l'Arrondissement Le Plateau, des groupes et des personnes engagées dans la sauvegarde du patrimoine, les instances politiques municipales et provinciales, la communauté des Moniales carmélites de Montréal ainsi que le promoteur.

La Coalition pour la préservation du Carmel fut formée rassemblant plusieurs groupes communautaires et organismes exigeant notamment l'arrêt du processus de vente, une reconnaissance de la valeur du site en vertu de la « Loi sur les biens culturels » et l'implication des citoyens dans la future vocation du site.

Le débat sur la sauvegarde du Carmel s’échelonnera entre 2003 et 2007.
L’histoire aura une fin imprévue et étonnante… mais heureuse!

Repères historiques

  • 1875 : Fondation du Carmel à Montréal par des religieuses du Carmel de Reims en France. Les démarches pour leur venue sont entreprises par Monseigneur Ignace Bourget, évêque de Montréal. Les Carmélites sont les premières religieuses cloîtrées à s’installer au Québec. La vie de ces religieuses contemplatives est vouée à l’observance de la prière, du silence et du travail. Les Carmélites font construire un premier monastère à Hochelaga, monastère qui ne répondra pas à leurs besoins.
  • 1895-1896 : Construction du monastère actuel dans le quartier Saint-Denis à Montréal. Les plans sont dessinés par l’architecte Alfred Préfontaine. L’édifice se situe dans la plus pure tradition de l’architecture monastique occidentale. Le cloître est ouvert sur le préau et attenant à l’église, le tout dans des jardins comprenant des ermitages et entourés d’un mur d’enceinte en pierre.
  • 16 octobre 1896 : Les Carmélites prennent possession de l’édifice.
  • Au fil des ans, les règles de vie des religieuses ont peu changé. Il en est de même pour les bâtiments où quelques modifications ont été apportées.
  • Automne 2003 : Projet des Carmélites de relocalisation du monastère sur une ferme. Plusieurs raisons ont été invoquées pour motiver cette décision, entre autres, les coûts d’entretien, particulièrement pour le mur d’enceinte très détérioré qui s’avérait même être dangereux.